28,00 CHF
Disponible 1 ex.

Indomptable - Le secret de l'âme masculine

John Eldredge

  • Référence FAR1064
  • EAN 9782863142738
  • Editeur Farel

Beaucoup d’hommes s’ennuient dans l’église et dans leur couple. Ils pensent, afin de devenir un bon chrétien et un bon mari, devoir dompter leur nature la plus profonde. Les rêves de force, de courage et d’aventure sont refoulés au profit d’un semblant de stabilité, de douceur et de sécurité. John Eldredge s’attaque à cette idée fausse. Pour réussir sa vie spirituelle et relationnelle, l’homme doit renouer avec l’image d’un Dieu passionné. La combativité et la prise de risque ne sont pas mauvaises en soi, bien au contraire. L’homme ne sera véritablement stable, sûr et doux que s’il assume la force que le Créateur lui donne. Ce livre original offrira aux hommes la clé d’une vie riche de sens, d’action et d’une véritable communion avec Dieu. Il aidera aussi les femmes à mieux comprendre leur conjoint.

240 pages

FAR1064
9782863142738
Farel
294
14.0⨯21.0⨯1.4cm
230 g
2002
Wild at Heart Revised and Updated: Discovering the Secret of a Man's Soul, Thomas Nelson, 2011
1 ex.
Langue
Français
sentiment_neutral ouvrage disponible avec les remarques suivantes
Ce livre, au style américain, contient certes de bons points toutefois, il est juste de signaler que l’auteur confond justification et sanctification. Tout son développement est donc faussé, puisqu’il méconnaît la terrible réalité de la chute de l’homme (Adam) qui a nécessité que Dieu donne son Fils Jésus-Christ (le nouvel Adam) comme sacrifice expiatoire. Tout du long du livre, on ne trouve nulle mention de l’oeuvre que Christ a accomplie à la croix. Cette méconnaissance entraîne l’auteur dans une fausse compréhension de la nouvelle naissance et de ce qu’elle implique. A ses yeux, l’homme nouveau retrouve l’état d’Adam avant la chute, c'est-à-dire son état originel, page 79. Tout est inscrit en lui, et il n’a pas besoin de recevoir de Dieu les instructions au fur et à mesure qu’il en a besoin, page 30. Selon lui, notre coeur est bon, et nous n’avons qu’à le suivre. A relever que le livre apparaît parfois presque trivial dans certaines de ses formulations, par exemple à la page 50. Il y a des paroles très dures contre l'Eglise locale, pages 70, 106, 107, et on a parfois l'impression que l'auteur est un adepte des théories freudiennes (rêves et interprétations), par exemple à la page 167.
chat Commentaires (2)
Note