30,00 CHF
Disponible 1 ex.

Manuscrits de la Mer Morte

Au lendemain de leur 70ème anniversaire

Antony Perrot

La découverte des manuscrits de la mer Morte est certainement la plus grande découverte archéologique du 20e siècle. C’est tout près du site archéologique de Khirbet Qumrân, aux abords de la mer Morte, que les premiers manuscrits sont découverts par des bédouins en 1947. Après 70 années de recherche, ces manuscrits n’ont pas dévoilé tous leurs mystères…

Quels sont les liens entre les grottes qui renfermaient les manuscrits et le site archéologique de Khirbet Qumrân ? Les manuscrits entreposés dans les grottes ont-ils été produits par les habitants du site de Qumrân ? Quid de la thèse essénienne ? Jean le Baptiste était-il l’un des leurs ? Comment les manuscrits de Qumrân viennent-ils éclairer la formation du canon de l’Ancien Testament ? Quels sont les liens possibles entre le Nouveau Testament et les manuscrits découverts près de la mer Morte ?

La HET-PRO a réuni différents spécialistes du sujet pour tenter de répondre à l’ensemble de ces questions le temps d’une journée. En voici les actes.

222 pages

HET5000
9782940650002
222
14.8⨯21.0⨯1.1cm
290 g
24.05.2019
1 ex.
Langue
Français
sentiment_satisfied Cet ouvrage est retenu dans notre assortiment.
Le livre fait un état des lieux intéressant des recherches et conclusions formulées sur les manuscrits de la Mer Morte en lien avec leur contexte culturel ainsi que leur contexte d’apparition et d’écriture. Il reformule les thèses proposées et développe la thèse essénienne majoritairement soutenue dans le milieu de l’archéologie. Il questionne aussi plus largement l’apport des manuscrits de la Mer Morte pour l’étude de Nouveau Testament. L’ouvrage offre de manière générale une bonne entrée en matière pour des novices. Les auteurs présentent les recherches effectuées dans des domaines d’études diversifiés et complémentaires. Certains termes sont néanmoins assez techniques et peu abordables ou réservés aux personnes souhaitant étudier eux-mêmes les manuscrits. A noter que les citations de la première contribution n’ont pas été traduites en français.
chat Commentaires (0)